Fanficspokemon

9 mars 2014

Amour Perdu.

Classé sous Non classé — fanficspokemon @ 14 h 29 min

Oh, je l’aime, mon amour. Oui, je suis amoureuse, depuis plusieurs années à présent. 3, pour être exact. Il s’appelle Arcanin, mais je le surnomme Shunsuke. Pour être honnête, je trouve que ce prénom japonais lui va tellement bien. Je suis aussi une Arcanin, mais il a tenu à m’appeler Tragic. Je ne sais pas pourquoi.

 

4 Septembre 2013 :

Un jour, il est parti de chez nous pour aller chercher à manger. La dernière phrase qu’il m’a dite ? « Je t’aime Tragic. Repose-toi bien, et attends-moi ici. » Mais il n’est jamais rentré. Cela fait 4 jours qu’il est absent. De plus, je devais lui confier quelque chose d’important. Mais maintenant, je ne peux pas lui dire. J’ai tellement peur.

 

8 Septembre 2013 :

Je m’inquiète de plus en plus. Que fait-il ? Demain, je vais partir à sa recherche. Plus d’une semaine qu’il est parti, pas un nouvelle, même pas une lettre livrée par Békipan. Je commence à préparer mes affaires. Oh oui, bien sûr, j’emporte ce carnet avec moi. Ça laissera des traces de ma mésaventure.

 

9 Septembre 2013 :

Je sais où il va le plus souvent pour pêcher de la nourriture. Un grand lac, non loin de chez nous, où parfois nous allons nous baigner. J’y vais de ce pas, en courant, en haletant… en pleurant, presque. J’étais si inquiète.

[Intervalle de quelques heures] J’y suis, mais aucune trace de Shunsuke. Je vais plonger dans le lac, voir s’il n’y est pas allé nager. On ne sait jamais.

[Intervalle d'une heure, à peu près] Il n’y est pas… mais en sortant de l’eau, j’ai retrouvé le foulard bleu marine avec son nom en blanc brodé dessus, qu’il  porte toujours autour du cou, même pour nager. Impossible, il ne l’enlève jamais, c’est un cadeau d’anniversaire, c’est moi qui le lui ai offert. D’ailleurs plusieurs fois je l’ai engueulé à cause de ça. Il ne le lavait jamais et avait une odeur nauséabonde. Mais malgré tout, c’est ce qui faisait son charme… Je le prends, et le porte de mon plein gré.

 

10 Septembre 2013 : Après avoir campé près du lac cette nuit, j’ai demandé à des connaissances s’il n’avaient pas vu Shunsuke. Seul le vieux Relicanth, le gardien du lac, m’a dit qu’il était bien venu ici, mais qu’il était…différent. Qu’il avait intentionnellement jeté son foulard par terre et qu’il serait parti vers la forêt. Parfait. Le vieux m’a donné des informations suffisantes. J’y cours de ce pas.

 

11 Septembre 2013 : Je l’ai revu. Oui, mon Shunsuke, mon amour. Mais Relicanth avait raison, il n’était plus lui-même… Je l’ai épié, cachée derrière un buisson, mais il avait l’air… menaçant. Il avait un regard de tueur, comme si quelqu’un d’autre habitait son corps. Une fois mon courage prit à deux mains, je m’avançais, et alla lui parler. Il se retournait, et m’observait. Puis il dit :

« Pars. Je ne sais qui tu es.

-Mais enfin Shunsuke… c’est moi, Tragic ! Ta petite amie… Tiens d’ailleurs, je te rends ton foulard…

-…Ce foulard ne m’appartient pas. Adieu. »

Et il s’en allait, à vive allure, dans les bois. J’étais stupéfaite. Comment pouvait-il m’ignorer ?

 

12 Septembre 2013 : Je l’ai à nouveau retrouvé. Mais il était allongé là, par terre, dans le bois. Je pensais qu’il piquait un somme, alors j’allait m’approcher… jusqu’à ce que je vois une mare de sang l’entourer. Non, non, je ne veux pas ! Pas encore habituée à la tournure des événements, je me réfugiais dans un buisson pour vomir.

Une fois mon estomac apaisé, je m’approchais de nouveau, et voyait un petit papier à côté de lui. Je le prenait, et le lisait entre deux sanglots.

« Chère Tragic,

Je ne pouvais te l’avouer avant, mais une entité possédait mon corps même avant notre merveilleuse rencontre. Et chaque nuit, je me devais d’aller faire un tour au lac pour qu’elle ne se manifeste pas en ta présence. Mais, prenant le dessus, je simulait une chasse dans la forêt pour que tu ne remarque rien. Une fois que tu aura lu ce mot, brûle-le avec mon corps, car je sais qu’un jour, ELLE me tuera. Je t’aime, et ça, ne l’oublie pas, s’il te plaît.

Shunsuke. »

Je ne pouvais pas croire ce que j’avais lu. Possédé ? Lui ? Je n’avais rien remarqué ! Je ne pouvais pas m’empêcher de pleurer une seconde fois la perte de mon compagnon. Je ne le verrait plus jamais. Je ne pourrais plus l’embrasser, le câliner, mais surtout, il restera à jamais inconnu de mon secret. Et ça y est, j’ai encore mal au ventre… bon, je ferais mieux de, comme il me l’a demandé, brûler son corps, et rentrer directement. Si jamais les gens me demandent, je dirais que je ne l’ai toujours pas revu. Il ne faut pas qu’ils sachent…

Tragic n’est plus seule désormais. Non pas qu’elle s’est trouvé un nouveau conjoint, au contraire, elle est encore trop triste pour cela. Mais une magnifique portée de Caninos l’occupait. C’était ça, son secret. Chaque jour elle racontait à ses 5 petits, Woor, ÂmeEnSucre, Hurricanes, Seven et Tazy à quel point leur père était génial, attentionné et qu’il aurait tellement aimé s’occuper d’eux. Mais Tazy… n’était pas de cet avis, intérieurement.

Puisqu’elle connaissait l’entité, le démon si vous préférez qui habitait son père défunt.

C’était elle.

Laisser un commentaire

Gigapix |
Melo02 |
Clbrits77 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Himiche1
| Jailesidaetalors
| Googleposition